Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 20:15

Merci les gens pour cette poignée de votes malgré mon inexcusable retard ! C'est partis...

 

Ciny était ficelée comme un saucisson tout frais lorsqu'elle reprit conscience. Elles avaient aussi prit soin de la bâillonner, il n'est jamais prudent de laisser son otage hurler quand on souhaite être discret. Elle avait été dépouillée de ses armes. Nouée aux poignets, aux chevilles et à la selle. Le ventre écrasé, elle respirait tout juste, aucune action ne lui était possible tant les liens furent serrés avec soin.

 

Les fausses Vindicatrices avançaient lentement. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour qu'Alinaë ne les ait en point de mire. La demi lune, le ciel dégagé, donnaient assez de lumière pour y voir correctement. Elle préféra laissé son cheval en arrière et prit une voie alternative par un pan de forêt. Trop tard, quelqu'un d'autre stoppa le convoi...

 

« _ Aller plus loin vous mènera plus tard, c'est un cul-de-sac ! » Dit un vieil homme muni d'un sac de voyage et d'une faux recouverte de bandages.

 

« _ Mais vous-avez quoi là sur les chevaux ? »

 

Les deux femmes sortirent leurs armes, face à ce vieillard, elles n'avaient pas grandes craintes. Épées en avant elles avancèrent.

 

« _ La leçon de la dernière fois ne vous a pas suffis ?

 

_ De quoi parles-tu ?

 

_ Haha ! Ce n'est rien, j'ai fait une promesse... On va régler ça autrement... »

 

Il posa son sac et commença à défaire les bandages couvrant son arme. Elles le regardaient un peu médusées de son calme, coupant court au leur. Les chevaux, malins, reculèrent d'eux même. Alinaë, profita de l'occasion pour s'approcher de Ciny avec un couteau en restant à couvert.

 

« _ Attends, je vais t'aider un peu tu dois être rouillé depuis le temps !

 

_ Qu'est-ce que c'est que... » Dit une des filles.

 

Elles n'avaient jamais vu de Fée, normal qui pourrait en avoir croisé un jour. Ces êtres sont censé avoir disparu dans les temps reculés. La créature, posa ses mains sur les tempes de l'homme et récita des paroles, une étrange mélopée aux sons ancien. Dans cette nuit étoilée, il se mit aussi à briller. Sous les yeux de deux femmes apeurées plus enclins à fuir qu'a en découdre. Seul leur attachement à un piètre usurpateur les retenaient encore.

 

Il fit tournoyer sa faux et sembla trancher l'air d'un seul coup. Alinaë n'en vit rien, trop occupée à libérer Ciny. Une fois libre elle récupéra ses armes. Elles se retournèrent vers la batailles. Rien... Tout le monde avaient disparu. Le cheval restant tomba dans une marre de sang, le sien, sa tête n'était plus là.

 

« _ C'est une plaisanterie ! Il n'est pas question que je boive votre sang !

 

_ Je ne vous force pas ! Sachez juste un dernier petit détail, ce sang emplit de magie lorsqu'on le boit la première fois, augmente un court instant toutes vos forces.

 

_ Sans façon, je n'en ai nul besoin ! »

 

Tout le monde se coucha dans le silence de la nuit. Seul le feu crépitait. Au matin, après un petit encas et quelques exercices, ils partirent. Les deux sœurs ne les avaient toujours pas rejoins. Après une journée et demi de trajet, ils étaient en vu de Port-Chagrin.

 

Loin d'être une petite bourgade, Port-Chagrin au cours du temps s'est beaucoup développé. Nommée ainsi en raison des nombreux marins qui n'ont jamais revu leur côtes natales. C'est un lieu de passage obligatoire, situé sur la route commerciale la plus utilisé des royaumes dans a seul zone à des kilomètres à la ronde à pouvoir accueillir un port. Il y a eu d'autre tentatives mais les friables falaises n'ont pas souhaité qu'on les déranges. C'est aussi un port de pêche et de plaisance. On y croise tous types de personnes : pauvres, riches, noble, malandrins et gens de foi. Le dernier avantage non négligeable, c'est qu'il y avait foule de bateau et d'aventurier, sans compter qu'il était le plus proche de la route des îles, le chemin vers Ensulsis.

 

« _ Vigillia, t'es déjà venu par-ici ?

 

_ C'est ici que j'ai connu votre monde...

 

_ Peu de chance que tu connaisses une bonne auberge... »

 

La ville était grande, et des auberges il y en avait pour tout les goûts affichant leur spécialité, luxueuses ou repaires de brigands. Ils optèrent pour une dont l'enseigne, un fort beau buste de femme, plu beaucoup au Baron, moins à Méllia qui se souvenait encore bien des années de frasques de ce dernier.

 

« _ T'es sûr Baron ?

 

_ Oui, n'oubliez pas qu'on cherche un navire, c'est exactement un lieu fréquenté par des marins qu'il nous faut ! »

 

Hop hop c'est fini pour aujourd'hui, oui c'est court ! Petit choix pour la suite :

 

1 – Alinaë et Ciny se sont planté de route.

2 – Méllia et Vigilla choisissent une autre Auberge.

 

Merci de m'avoir lu, clôture des votes ce Mardi soir, et à vendredi pour la suite !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par la-baroncrapo-compagnie - dans Textes BaronCrapo en Ensulsis
commenter cet article

commentaires

cerise 17/02/2014 19:07


elles se sont plantées


et il a beau être court je le trouve mieux écrie...

Cyrielle 16/02/2014 20:45


ça sera le choix 1 pour moi :P

Lil'art 16/02/2014 14:44


Une autre auberge!
:)
Un peu court mais bon :D

Présentation

  • : La BaronCrapo compagnie
  • La BaronCrapo compagnie
  • : Espace Créatif
  • Contact

Sites Et Blogs Amis