Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 21:21

La nature pourvoit au bien être de toutes ses créatures : Nourriture, défense, et soin. Les maux lui appartiennent comme tout antidotes leur faisant barrière. Le fragile équilibre des forces est ainsi maintenu. Le dard de la petite abeille éliminera les faibles qui n'ont ni les défenses naturelles appropriés ni la capacité à palier par diverses médecines leur fragilité. Tout est pourtant là, au grand jour, encore faut-il le voir, le savoir...

 

BaronCrapo en Ensulsis – Chapitre 1 : L'érudit des hautes plaines.

 

Au domicile du Dr Rosamulde, spécialiste incontesté en haute magie et médecine des corps et esprits, le BaronCrapo attendait dans une sorte de vestibule son occulte auscultation. Il n'y avait pas grand-chose à faire, dans ce sobre décors. Divers tableaux aux murs dont on a vite fait le tour, pour seuls meubles des chaises. « Ils auraient pu prévoir des livres », se dit le Baron qui attendait là depuis plus d'une heure, seul. Une jeune femme entra, et fit signe au Baron de venir la rejoindre. Devant une telle invitation il ne se fit pas prier.

Le cabinet du Dr Rosamulde était splendide. Une coupole pour plafond à plusieurs mètres de haut, des murs recouvert par plusieurs milliers d'ouvrages de toutes sortes. Les honoraires étaient fidèle à la luxueuse décoration. C'était un homme sans age au visage rond caché par une riche barbe grise. Assit derrière un grand bureau couvert d'objets incongrus, il dévisageait le Baron, puis il se tourna vers son assistante.

 

« _ Mademoiselle Vigillia, quel genre d'homme m'avez-vous fait rentrer là ?

 

_ Il se fait appeler BaronCrapo, d'après ce qu'il m'a dit, et souhaite vos lumières sur son mal.

 

_ BaronCrapo dites-vous... Cela m'est familier... De quel mal souffre-t-il ce jeune homme ?

 

_ Il court beaucoup d'histoire sur cet homme. Instigateur du mouvement des Vindicatrices, destructeur du Chaos... Rien n'est avéré. Il souffre d'un dysfonctionnement incongru, lorsqu'il utilise la magie son corps semble faire un rejet.

 

_ Hum... Intéressant... Venez jeune homme, il est temps que je vous observe de près. »

 

Le Baron était resté attentif et silencieux lors de leur discussion. Il se leva et suivit le docteur et son assistante. Il dut quitter la plupart de ses vêtements sous le regard désintéressé de Vigillia, puis il s'assit sur une table molletonnée. Rosamulde débuta par des palpations sur certain point du corps, fronçant les sourcils il sortit des appareils que le Baron n'avait jamais vus. L'auscultation se fit dans le plus grand des silences. Parfois les grommellements du docteur l'interrompaient. La séance dura plus d'une heure. Allongé, debout, couché, faire un tour sur sois-même. Le Baron se cru comme un chien savant qui se doit de faire des tours. Il se rhabilla et le docteur prit enfin la parole :

 

« _ Je n'ai jamais vu cela... De cette cicatrice le long du torse, on pourrait croire que votre peau n'est qu'un costume que vous avez un jour ôté à tous vos points d'énergie bloqué dans votre corps. Quelle sombre magie avez-vous bien pu utilisé pour en obtenir un tel résultat ?

 

_ Une des plus ancienne existante...

 

_ Les anciennes pratiques interdites ? Quelle inconscience ! Si tout les ouvrages en faisant référence ont été détruit, ce n'est pas pour rien. Je ne suis pas à même de vous aider.

 

_ Il n'existe donc aucun remède, vous étiez mon dernier espoir...

 

_ Ce n'est pas ce que je dis jeune homme ! Une étrange énergie émane de vous, de mémoire de chercheur jamais de telles données n'ont été recueillit. Je pourrais chercher pendant des années et ne rien trouver pour vous aider. Cependant, revenez demain, je vous donnerais l'adresse du spécialiste de l'ancienne magie d'Ensulsis !

 

_ Ensulsis ?

 

_ Vous ne savez donc pas que toutes sciences est issue des mythiques terres d'Ensulsis ? Surtout la magie... »

 

 

Le Baron quitta le cabinet empli de questions sans réponse. Les explications du docteur comblaient quelques vides dans ses recherches, mais en créaient bien plus. Ensulsis serait la terre d'origine, un continent ou une île dont on a oublié le chemin. Ceux qui s'y sont rendu, n'en sont jamais revenu. Peut-être que là-bas se trouve la solution... Les pensées du Baron furent vite interrompues par des cris. Non loin de là des badauds c'étaient attroupé autour de ce qui ressemblait à une rixe.

 

1 – Le BaronCrapo s'en mêle.

2 – Il s'en contre fout.

 

 

 

 

À vous de voter !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par la-baroncrapo-compagnie - dans Textes BaronCrapo en Ensulsis
commenter cet article

commentaires

Pandaelle 29/09/2013 20:23


Il s'emmêle les pinceaux ?


 

Davelie 28/09/2013 09:21


Vas y mon barounet mêles en toi !!!

rémi 27/09/2013 22:53


le baroncrapo s'en mêle

Rillettes de lapinou 27/09/2013 22:37


Il s'en mêle bien sur !!!! Allez go le crapoooo !

Barbuse 27/09/2013 22:33


Le 1 

Présentation

  • : La BaronCrapo compagnie
  • La BaronCrapo compagnie
  • : Espace Créatif
  • Contact

Sites Et Blogs Amis